Éditeur : Les Pérégrines
(anciennement éditions François Bourin)
Parution : 2020

Oui, l’Europe reste la plus grande aventure pacifique et démocratique de l’Histoire.

Oui, l’Union européenne réussit à faite cohabiter 450 millions d’individus, répartis dans 27 pays, parlant 24 langues et divisés par d’innombrables contentieux. Depuis soixante ans, le dialogue est ininterrompu et tumultueux.

Oui, il est possible de dépasser le scepticisme des Européens, de mobiliser les peuples, de poursuivre cette utopie si originale. L’Europe n’est pas en retard, mais en avance.

Non, l’incommunication n’est pas la faiblesse de l’Europe. C’est au contraire son originalité et sa force. Le moteur d’une autre conception de la communication politique. La condition de la démocratie et de la paix. L’Europe repose sur le triomphe du malentendu, de la langue de bois, des dialogues de sourds. Quel projet invraisemblable ! La singularité de l’Europe ? Apprendre à cohabiter sans nier l’autre et refondre les rapports entre identité et universalité. Et demain, pas d’Europe sans remettre les peuples, avec toutes leurs contradictions, au centre de l’Histoire. L’Europe, ou les incommunications victorieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *