Éditeur : éditions de L’aube
Parution : 2009

France Télévision sans publicité, le développement des chaînes thématiques, la concurrence d’Internet, un président de la République « ami » avec les PDG de certaines chaînes privées : un plus pour la démocratie ? Pas sûr. Et pas simple !

Dominique Wolton, grand spécialiste des médias, ne rate pas une occasion de rappeler qu’il ne suffit pas que les messages et les informations circulent de plus en plus vite pour que les hommes se comprennent mieux. Bien au contraire. Ce militant du lien social et de la démocratie de masse continue de défendre avec une sacrée conviction les médias généralistes, de fustiger le technicisme ambiant, et de militer pour un sursaut en faveur du service public.
En répondant aux questions du journaliste Stéphane Paoli et du sociologue Jean Viard, il poursuit sa réflexion sur le défi que nous pose la communication, « hier valeur, aujourd’hui caricature de la modernité » : sauver la communication à tout prix, ce n’est pas autre chose qu’en préserver la dimension humaniste, dans la volonté de relier outils de plus en plus performants et valeurs de la démocratie. À cette condition, les médias continueront alors de faire partie du patrimoine démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.