Éditeur : Cherche-Midi
Parution : 2016

Intellectuel original, Dominique Wolton popularise à la fin des années 1980 la pensée de Raymond Aron dans une époque encore dominée par la figure sartrienne et les grands maîtres à penser de la gauche. Chercheur anticonformiste, il fait entrer la communication comme objet d’études au sein du très sérieux et académique CNRS. À contre-courant des critiques sur les médias de masse, il réévalue le rôle de la télévision. Sociologue des grands mouvements d’émancipation nés autour de 68, il n’hésite pas à se confronter au religieux dans des entretiens avec Monseigneur Lustiger qui connaîtront un grand succès de librairie. Au moment de la montée en puissance des chaînes tout-info et d’Internet, il est l’un des tout premiers à porter un regard critique, singulièrement incisif, sur ces deux innovations qui à l’époque fascinent médias, décideurs et intellectuels.


Cet art du contre-pied, Dominique Wolton le pratique avec une constance jamais démentie et une jubilation certaine depuis son entrée dans le champ intellectuel et médiatique. Tout à la fois chercheur, vulgarisateur, commentateur et conseiller des princes, il démonte les conformismes, interroge le prêt-à-penser, moque les postures et décrit dans une langue qui est tout sauf de bois les travers de la petite scène médiatique à laquelle s’adonnent intellectuels et politiques. Ici expérience humaine et analyse ne cessent de se croiser et de s’interpeller pour offrir le tableau souvent saisissant de quarante années de vie publique à la croisée des univers de la pensée, de l’action et de l’information dans un monde en désordre que la comédie humaine ne parvient plus à saisir…

À rebours des idées reçues, dans cet essai décapant sur les jeux de pouvoir, les relations ambivalentes des médias et du politique, le renoncement des intellectuels à leur rôle critique ainsi que quelques portraits étonnants de quelques unes des grandes figures de la République des lettres, de la presse, des élus et des sciences, Dominique Wolton, spécialiste internationalement reconnu des médias et de la communication, revient sur ses années d’apprentissage, son parcours, ses travaux et ses rencontres.
Dominique Wolton est sociologue, spécialiste des questions de communication et des médias, fondateur de l’Institut des sciences de la communication du CNRS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *