Il y a plus d’une vingtaine d’années, Dominique Wolton fit le deuil du tropisme technique en arguant que les grandes avancées technologiques, qui provoquent l’«  infobésité  », n’induisent pas nécessairement un progrès de la communication humaine et sociale.

Lire la suite à partir du lien suivant:

https://journals.openedition.org/lectures/54263

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.