Dominique Wolton
image 2
« Compter les groupes, c’est instaurer le communautarisme et dresser des murs. »
DW, Les médias, qui auraient dû être des accélérateurs... ne l’ont pas été, Revue Médiamorphoses n° 17, 2006

Le nouvel ordre sexuel

Le Seuil, 1974, 200 p.

Le nouvel ordre sexuel
Entre droite et gauche, traditionnalistes et modernistes, la bataille fait rage autour de la libération sexuelle. Pour ses détracteurs, elle signifie licence et anarchie. Or en réalité, un nouvel encadrement scientifico-social se substitue aux anciennes régulations morales et religieuses.

Ce nouvel ordre repose sur quatre pouvoirs : médecins, travailleurs sociaux, formateurs et laboratoires pharmaceutiques. Il tend à une « orthopédisation générale » infiniment plus contraignante que l’ordre ancien. La solution n’est pas dans une illusoire privatisation de la sexualité, car on n’échappe pas à sa socialisation. Mais la contestation lucide de cette extension du contrôle social peut en limiter les ravages et s’articuler sur les autres luttes.


← Précédent
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0