Dominique Wolton
image 2

Penser la communication

Flammarion, 1997, 400 p.
Version poche, Champs, Flammarion, 1998, 402 pages, Traductions étrangères

Penser la communicationLa communication est un des symboles les plus forts du XXème siècle. Son idéal, rapprocher les hommes, les valeurs et les cultures, est au cœur du modèle démocratique et triomphe par l’intermédiaire de techniques de plus en plus performantes et séduisantes. Sa réussite est à ce point exemplaire que nombreux sont ceux qui voient dans le multimédia et les réseaux la réponse aux maux de nos sociétés et l’esquisse de nouvelles solidarités.

Dominique WOLTON remet les choses à leur place et explique avec vigueur qu’il ne faut pas confondre performance technique et nouvelle société. Au bout de toutes ces techniques les plus sophistiquées et les plus interactives, on retrouve toujours des inégalités. Surtout la même difficulté à se comprendre et parfois la même solitude. Plus la communication technique est performante, plus on découvre ce qui sépare de la communication humaine.

Ce livre enthousiaste sur la communication montre les dangers dont il faut la protéger. Pour mieux communiquer, il faut renforcer les identités, retrouver le temps et respecter ce qui nous sépare. Penser la communication, c’est d’abord rappeler qu’il n’y a pas de démocratie sans communication. C’est ensuite développer des connaissances pour garder ses distances à l’égard de tant de promesses. C’est enfin éviter que la communication ne s’abîme dans les intérêts et les idéologies au moment où triomphe sa dimension instrumentale. Bilan de vingt ans de recherches sur la télévision, la culture, la communication et la politique, le journalisme, les nouvelles techniques et l’Europe, cet ouvrage est aussi le regard lucide et courageux d’un chercheur sur sa discipline.

Extraits

« Les techniques de communication constituent la partie visible de cette énorme question anthropologique : le rapport à l’autre, à l’échange, au partage. »

« Une idée simple et fausse s’installe : tout ce qui est important est connu, donc médiatisé. »

« La communication qui devait rapprocher les hommes devient en réalité le révélateur de ce qui les sépare. »


Suivant → ← Précédent
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0